RH : UN LEVIER BUSINESS SOUS EXPLOITE
Get Started
Contact Us

RH : UN LEVIER BUSINESS SOUS EXPLOITE

Talent Management

RH : UN LEVIER BUSINESS SOUS EXPLOITE

November 25, 2015 Geoffroy De Lestrange

Englués dans la gestion administrative, les responsables RH manquent de temps pour des missions plus stratégiques. Pourtant, de nouvelles solutions technologiques existent, qui pourraient les aider à mieux se consacrer aux enjeux business de l’entreprise.

La fonction RH semble au milieu du gué. Certes, elle n’a plus rien à voir avec les directions du personnel d’il y a quinze ans et possède maintenant une vision stratégique de son rôle. Mais elle reste engluée dans la gestion administrative. Chaque année apporte son lot de réformes à mettre en place. Une spécificité bien française ! Compte de pénibilité, compte personnel de formation (CPF), déclaration sociale nominative… 2015 n’échappe pas à la règle.  Alors que ces mesures sont censées simplifier les choses, elles rendent, au contraire, chaque jour la tâche des responsables RH plus complexe. Un exemple, le CPF : à ce jour, seule une société est parvenue à signer un contrat depuis début 2015.

De fait, les DRH n’ont guère de temps à consacrer à des missions plus stratégiques, qui seraient pourtant à forte valeur ajoutée pour l’entreprise.

Prenons l’exemple de la gestion des talents. Selon une enquête conjointe de l’ANDRH*, Féfaur et Cornerstone, alors que les entreprises considèrent la gestion des talents comme un facteur déterminant de la performance (71% contre 63% en 2013), cette pratique reste réservée à l’élite des collaborateurs. La gestion des talents souffre d’un manque de moyens financiers et humains  et 45% des DRH déclarent n’y accorder que moins de 10% de leur temps.

Au final, la fonction RH se résume souvent à sa dimension légale ou administrative. Pour ainsi dire, à son côté le plus « ingrat ». Car ce rôle passe inaperçu. Tout le monde trouve normal que les collaborateurs soient payés à temps… !

Aujourd’hui, pourtant, la donne pourrait changer avec les récentes évolutions technologiques. Car, avec le développement du Cloud, des réseaux sociaux, ou plus récemment, la percée du big data, les responsables RH disposent désormais de nouveaux outils de pilotage leur permettant de :

  • gagner un temps précieux sur leurs tâches de gestion ;
  • mesurer l’impact business des actions RH ;
  • diagnostiquer les processus RH et repérer les axes d'amélioration.

Les départements RH n’ont pas encore pris toute la mesure des avantages qu’ils pourraient tirer de ces avancées numériques.  En s’appuyant sur elles, ils pourraient traduire les enjeux RH en enjeux Business et seraient à  même d’éclairer leur contribution directe à la performance de l’entreprise.

Ils disposeraient notamment d’une batterie d’indicateurs, pour mesurer la rentabilité de leurs actions. Par exemple, ils pourraient connaître précisément la hausse de ventes d’un produit, liée à la mise en place d’une formation commerciale.  Ou encore, le taux de réduction de départ des nouveaux embauchés, suite à un changement intervenu dans la stratégie de recrutement.

La fonction RH y gagnerait, à coup sûr, en valorisation car elle serait dès lors en mesure d’évaluer et de mettre en lumière sa création de valeur.

* Enquête réalisée par l’ANDRH, Féfaur et Cornerstone auprès de 400 professionnels des Ressources Humaines entre novembre et décembre 2014. Livre blanc disponible ici.

Comments

Want to hear more?

Our RSS Feeds

Cornerstone Blog Feed

Learn how our Integrated Talent Management Solutions can help you face tough challenges.
Check out our products

Tags

Archives